Actualités Sites touristiques Tourisme

TOURISME: Le ministre Sango en visite au musée de Yisuka, au Centre-ouest

Le ministre en charge de la Culture, des Arts et du Tourisme, monsieur Abdoul Karim SANGO, a été visiter le Musée de Yisuka dans la région du Centre-ouest, ce mercredi 19 août 2020. Cette visite rentre dans le cadre de la promotion du tourisme interne.

En effet, ce musée dont le nom signifie “n’oublie pas”, en langue mooré, a été créé par le Naaba de Yisuka et inauguré le 17 juillet 2010. Et selon les propos du guide touristique, monsieur Patrick ROSSY, le musée compte plus de 187 objets exposés. (Le palais et une partie du Musée sont construits en banco, selon l’architecture de la voûte nubienne), a-t-il précisé. Cependant, avant la ronde autour des collections du musée, le ministre SANGO a été rendre visite au chef de Yisuka. Par ailleurs, il a traduit les salutations et les reconnaissances du chef de l’État au chef d’Yisuka pour toutes ses contributions en faveur de la cohésion sociale et du développement du Burkina Faso.

Peu de temps après la visite du musée de Yisuka, le ministre de la Culture, des Arts et du Tourisme, monsieur Abdoul Karim Sango, a rencontré des étudiants en Tourisme et Hôtellerie, en Histoire et Archéologie, en situation de stage au musée de Yisuka. Il a marqué, à cet effet, une halte pour échanger en toute convivialité avec lesdits apprenants. Pour le ministre, le tourisme, l’hôtellerie et la culture sont des secteurs porteurs. Raison pour de plus pour le ministre d’indiquer qu’il est disposé à les accompagner à réaliser des projets culturels et touristiques viables, non sans les encourager.

Par ailleurs, Fatimata Zong-naaba, étudiante en tourisme et hôtellerie, stagiaire au musée de Yisuka, a pris la parole pour confier que la rencontre avec le ministre a été très bénéfique. (Le ministre nous a donné des idées. Nous avons besoin de ses conseils pour l’entrepreneuriat privé), a-t-elle ajouté. Cependant, avant cette riche découverte du musée, monsieur SANGO a marqué un arrêt pour rendre une visite de courtoisie au chef de canton de Lalé à Koudougou. Pour lui, il ne pouvait pas venir à Koudougou sans passer par la cour du chef de canton, car de ses explications, les chefs traditionnels sont les vrais dépositaires de la tradition et par ricochet, la culture. Quant au chef de canton, il a tenu a saluer le Ministre pour sa disponibilité et l’a, en effet, encouragé à travailler dans une synergie d’actions avec la chefferie traditionnelle. Avant de terminer, il a formulé des bénédictions pour la paix et la cohésion sociale au Burkina Faso.

La rédaction 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
28 + 16 =