Actualités Culture Société

Trophées Pingre Kuuni: Six personnalités distinguées pour la valorisation de la paix sociale

Dans le but de saluer, stimuler et encourager toute action significative dans la dynamique de la promotion de la paix, les Pingre Kuuni, « trophées de la paix » en langue Mooré a connu ses lauréats le vendredi 29 novembre2019 à Ouagadougou. Cette initiative de l’artiste musicien Bamos Théo, qui est à sa 6e édition, a été placée sous le thème : « Cohésion sociale, unité nationale et dialogue inter religieux ».

 

Six trophées, sept trophées d’honneur et deux trophées de reconnaissance. Leurs mérites ont été reconnus dans la promotion de la cohésion sociale et la consolidation de la paix au Burkina Faso.
En effet, les lauréats des Pingre Kuuni sont Hadja Mamounata Velegda, le chef de Karaborola, Naaba Boalga, le cardinal Philippe Ouédraogo, Larlé Naaba Tigré et Fatimata Myriam Vicens. Ils ont marqué l’actualité par leur effort au quotidien pour renforcement la paix au pays des hommes intègres.

Par la suite, les trophées de reconnaissance ont été octroyé aux institutions notamment le HRUN et APCDE. Elles ont contribué à œuvrer en vue d’un Burkina Faso apaisé. Aussi, les trophées d’honneur sont revenus à Awa Bakayoko alias Awa Melone, Ibrahim Ouédraogo, au chef de Léo, à l’appel de Manega, à Alino Faso, Pathé’O et à Faso Forage. Leur contribution par des actions concrètes pour ramener la cohésion sociale. Le président du jury, Amadou Mandé a déclaré que le choix de sélection s’est basé sur des critères tels l’actualité des personnalités comme acteur confirmé dans la paix, la contribution à maintenir la cohésion sociale et au rapprochement des burkinabè.

Sur ce point, le président du comité d’organisation, Bamos Théo a souligné que l’objectif est de récompenser les personnes qui ont valorisé la paix sociale. Tout en remerciant les acteurs qui ont œuvré pour la réussite de cette édition 2019, il a reconnu les mérites des institutions comme le Haut conseil pour la réconciliation nationale (HCRUN) pour son accompagnement. À l’écouter, ces personnes primées sont des exemples et qui font objet de consensus qu’il faut encourager.

Achille ZIGANI

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
52 ⁄ 26 =