Actualités Culture Musique

« Un concert, un centre de dialyse » à Bobo-Dioulasso, Tiken Jah sera de la partie

L’association AURAF TRANSPLANT France ET Burkina en collaboration avec des artistes comme Tiken Jah Fakoly, Jahkasa Karim, Daisy Bogola et plein d’autres ont lancé le concept de concert solidaire : « un concert, un centre de dialyse ». En prélude à cette activité prévue se tenir le 13 mars à Bobo-Dioulasso et le 14 mars à Ouagadougou, les organisateurs de cet évènement ont animé une conférence de presse le mardi 19 février à Bobo-Dioulasso. C’est toute une série d’activité dont les grandes articulations ont été dévoilées à la presse.

Le concept solidaire : « un concert, un centre de dialyse » est une idée de l’association AURAF TRANSPLANT BURKINA. Une association apolitique qui entend apporter sa touche particulière dans la lutte contre l’insuffisance rénale à Burkina. De l’avis de ces initiateurs, ce concert vise deux objectifs majeurs : Sensibiliser la population sur l’insuffisance rénale et récolter des fonds en vue de la construction du tout premier centre associatif de dialyse au Burkina Faso. Ce centre qui sera mis en place au Bobo-Dioulasso va contribuer un tant soit peu à réduire la souffrance des malades qui sont obligés de se rendre à Ouagadougou ou même à extérieurs pour se faire dialyser, a fait savoir Mme Fatimata Diallo, la Secrétaire générale de AURAF TRANSPLANT BURKINA.

D’une capacité de 12 générateurs de dialyse extensible à 20 machines, 50 patients au moins pourraient bénéficier de ce centre, à en croire les initiateurs du projet. Le budget estimatif de lancement est de 350 millions de FCFA basé essentiellement sur du matériel reconditionné par l’association. La mairie de Bobo-Dioulasso a offert deux villas en plus d’une aide financière de 50 millions. C’est donc dans le souci de recouvrer le reste du montant que l’association AURAF TRANSPLANT France et Burkina en collaboration avec des artistes comme Tiken Jah Fakoly, Jahkasa Karim, Daisy Bofola et plein d’autres ont lancé le concept de concert solidaire : « un concert, un centre de dialyse ».

Ce concert sera précédé d’une série d’activités allant du 7 au 20 mars 2020 dont une campagne de sensibilisation sur l’insuffisance rénale du 7 au 11 Mars et une soirée de levée de fond le jeudi 12 mars à l’Hôtel Sissima à Bobo-Dioulasso. Une suite de la Campagne de sensibilisation se tiendra du 16 au 20 mars à Bobo-Dioulasso et Ouagadougou sur le terrain et dans les médias nationaux. Le 1er Concert solidaire aura lieu le Vendredi 13 Mars à 20h au stade Wobi de Bobo Dioulasso à 20h avec comme prix d’entrée 2000, 3000 et 5000 FCFA. Les bénéfices seront reversés pour le projet de centre de dialyse.

Le 2ème Concert Solidaire, lui, aura lieu le Samedi 14 Mars à Ouagadougou au Palais des Sports de Ouaga 2000, tarifs : 3000, 5000 et 10000 F CFA. Les bénéfices seront au profit des orphelins et veuves des Forces de sécurité. La star du reggae africaine sera accompagnée par des artistes burkinabè tels que Dez Altino, Jahkasa Karim, Daisy Bofola, Nourat, Zougna Zaguemda et bien d’autres. Les initiateurs ont tenu à insister qu’il s’agit d’un concert solidaire, et à ce titre, il n’y a pas de cachet prévu pour les artistes. Toute fois un cachet particulier est prévu pour Tiken Jah Fakoly qui vient à ce concert avec tout son staff et le matériel technique qu’il faut. Comme pour dire que « ce ne serait pas de l’à peu près », ont martelé les conférenciers.

En faisant l’état des lieux des souffrants d’insuffisance rénale à Bobo-Dioulasso, la secrétaire générale de AURAF TRANSPLANT BURKINA, Dr Fatimata Diallo indique que plus d’une centaine de dialysés vivent à Bobo-Dioulasso. Pourtant, il n’y a pas de centre adéquat pour leur prise en charge, d’où cet appel à toute personne de bonne volonté d’apporter sa contribution aussi minime soit-elle afin d’accompagner l’Association dans la réalisation de ce centre de dialyse à Bobo-Dioulasso.

Pour rappel, l’Association pour l’Utilisation du Rein artificiel en Afrique et la promotion de la Transplantation rénale (AURAF TRANSPLANT BURKINA) est une structure dérivée AURAF TRANSPLANT France, l’association Mère. Elle a été créée en 2013. Elle est représentée au Burkina Faso par AURAF TRANSPLANT BURKINA dont le président est le Dr Pascal SANOU et a pour but de faciliter l’accès des patients à la dialyse et à la transplantation rénale.

Sié Alfred correspondant

Parfait Fabrice SAWADOGO

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
16 − 8 =