« Un concert, une école »: Huguo Boss entend implanter une école de haut standing à Zabré

 « Un concert, une école »: Huguo Boss entend implanter une école de haut standing à Zabré

En prélude à son concert prévu le 22 décembre prochain, l’artiste Huguo Boss, accompagné de son staff, étaient face aux hommes de médias ce mardi 18 octobre 2022 à Ouagadougou. Il s’est agi pour eux de présenter le projet de construction d’une école dénommée « École lumière ».

Quelques mois après la sortie de « M’business 2.0 », le deuxième album de sa carrière, l’artiste rappeur burkinabè Huguo Boss s’apprête à défier la mythique salle du Palais des sports de Ouaga 2000, le 22 décembre prochain. Un concert qui marque une étape importante dans la jeune carrière de l’artiste. Cela dit, il entend y joindre un projet de construction d’une école, d’où le choix de « Un concert, une école » comme nom de baptême de ce spectacle.

En effet, l’artiste à travers sa structure Boss Life Communication, entend bâtir une école dénommée « École lumière ». Ce joyau, l’artiste compte l’implanter dans la commune rurale de Zabré, sur une superficie de 01 hectare et coûtera la bagatellle somme de 220.000.000 de F CFA. Le présent projet selon Huguo Boss, est né d’un certain nombre de constats amers, notamment la surpopulation due à la migration forcée; l’abandon scolaire dû à la fermeture de nombreuses écoles; le chômage non voulu du fait de la fuite des enseignants de leurs postes à cause des conflits, etc. De son avis donc, il s’agit de redonner de l’espoir à des enfants et de permettre à des enseignants de remplir leur devoir.

Si l’on en croit aux dires de l’artiste, la structure Boss Life Communication a déjà levé une somme de 20.000.000 de F CFA comme contribution à la réalisation du présent projet. À cela s’ajoute le fait que 60% de chaque ticket du concert du 22 décembre sera réservé pour le compte de la construction de cette école. Du reste, il appelle les uns et les autres à adhérer au projet. Par ailleurs, a-t-il lancé un cri de cœur à l’endroit de la diaspora; le Ministère en charge de l’Éducation, de l’Analphabétisation et de la Promotion des Langues Nationales; le Ministère en charge de la Culture; et bien d’autres mécènes à se joindre afin de faire de ce projet une réalité.

le chef du projet, Stéphane Guigma

« École lumière » se veut donc un joyau architectural qui aura la forme d’une ampoule incandescente. Cela se justifie, selon le chef du projet, Stéphane Guigma, par le fait qu’elle est un oasis de savoirs. “Elle a pour devoir d’éclairer et de faire briller tous les apprenants, la population. Elle sera également une « ambassadrice » de dame nature. Le matériel de construction sera très sélectif et son organisation bien responsable. L’école sera construite en blocs de terre comprimée et composée de bâtiments isolés dont chaque bâtiment aura une double toiture afin de permettre une bonne aération et oxygénation des salles de classes. Une salle récréative sera construite avec une toiture à plaque solaire. Il est prévu aussi un forage pour qu’il y ait continuellement de l’eau potable. Hormis l’administration, l’infirmerie, la bibliothèque et les six salles de classes, l’école aura un terrain de sport”, foi du chef du projet.

Mais avant, une soirée dénommée « La soirée des briques » se tiendra le 30 octobre prochain du côté de la Résidence Ramadan à Ouaga 2000. À en croire Huguo Boss, il s’agit d’une soirée lors de laquelle chacun sera invité autour d’un moment convivial, à apporter sa pièce à l’édifice de ce projet.

Boukari OUÉDRAOGO

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Résoudre : *
22 ⁄ 11 =