jeu 22 février 2024

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

spot_img

UNESCO : Les sites métallurgiques de fer du Burkina Faso en examen pour leur inscription au patrimoine mondiale de l’UNESCO.

Les 36 sites au total sont proposés pour inscription lors de sa 43e session qui se tiendra à Bakou (Azerbaïdjan) du 30 juin au 10 juillet 2019. 

Le Comité du patrimoine mondial examinera les propositions d’inscription de 36 sites sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO lors de sa 43e session qui se tiendra à Bakou (Azerbaïdjan) du 30 juin au 10 juillet, sous la présidence d’Abulfas Garayev, ministre de la Culture d’Azerbaïdjane

Le Comité examinera également l’État de conservation de 166 sites déjà inscrits sur la Liste du patrimoine mondial, dont 54 sites figurent actuellement sur la Liste du patrimoine mondial en péril.

Les inscriptions sur la Liste du patrimoine mondial débuteront le 5 juillet. Les sites proposés pour inscription sont (par ordre d’examen) :

sites naturels :

– Sanctuaire d’oiseaux migrateurs le long du littoral de la mer Jaune et du golfe de Bohai de Chine (phase I) (Chine)

– Forêts hyrcaniennes (République islamique d’Iran)

– Complexe des forêts de Kaeng Krachan (Thaïlande)

– Terres et mers australes françaises (France)

– Alpi del Mediterraneo – Alpes de la Méditerranée (France / Italie / Monaco)

– Parc national du Vatnajökull – la nature dynamique du feu et de la glace (Islande)

– Sites mixtes (naturels et culturels) :

– Patrimoine naturel et culturel de la région d’Ohrid [extension du « Patrimoine naturel et culturel de la région d’Ohrid », Macédoine du Nord] (Albanie)

– Paraty – culture et biodiversité (Brésil).

Sites culturels :

– Sites de métallurgie ancienne du fer (Burkina Faso)

– Tombes de la culture Dilmun (Bahreïn)

– Babylon (Iraq)

– Paysage culturel Budj Bim (Australie)

– Ruines archéologiques de la cité de Liangzhu (Chine)

– Cité de Jaipur, Rajasthan (Inde)

– Patrimoine de la mine de charbon d’Ombilin à Sawahlunto (Indonésie)

– Ensemble de kofun de Mozu-Furuichi : tertres funéraires de l’ancien Japon (Japon)

– Sites de jarres mégalithiques de Xieng Khouang – plaine des Jarres (République démocratique populaire lao)

– Bagan (Myanmar)

– Seowon, académies néo-confucéennes coréennes (République de Corée)

– Haute route alpine du Großglockner (Autriche)

– Les frontières de l’Empire romain – le limes du Danube (Autriche / Allemagne / Hongrie /Slovaquie)

– Writing-on-Stone/ Áísínai’pi (Canada)

Région minière – – -Erzgebirge/Krušnohoří (Tchéquie / Allemagne)

Paysage d’élevage et de dressage de chevaux d’attelage cérémoniels à Kladruby nad

Labem (Tchéquie)

Système de gestion de l’eau d’Augsbourg (Allemagne)

Région minière préhistorique de silex rayé de Krzemionki (Pologne)

Édifice royal de Mafra – palais, basilique, couvent, jardin du Cerco et parc de chasse

(Tapada) (Portugal)

Sanctuaire du Bon Jésus du Mont à Braga (Portugal)

Monuments de l’ancien Pskov (Fédération de Russie)

Paysage culturel de Risco Caído et montagnes sacrées de Grande Canarie (Espagne)

Observatoire de Jodrell Bank (Royaume-Uni)

Centre historique de Sheki avec le palais du Khan (Azerbaïdjan)

Les collines du Prosecco de Conegliano et Valdobbiadene (Italie)

Les oeuvres architecturales du XXe siècle de Frank Lloyd Wright (États-Unis)

La cité engloutie de Port Royal – un paysage culturel relique et vivant (Jamaïque)

La route transisthmique coloniale du Panamá (Panama)

Les sites suivants sont proposés pour inscription sur la Liste du patrimoine mondial en péril :

Les Sundarbans (Bangladesh)

Ancienne cité de Nessebar (Bulgarie)

Patrimoine naturel et culturel de la région d’Ohrid (Albanie/ Macédoine du Nord)

Iles et aires protégées du Golfe de Californie (Mexique)

Vallée de Kathmandou (Népal)

Babylone (Iraq)

Les sites suivant seront examinés en vue de leur retrait de la Liste du patrimoine mondial en péril :

 

Lieu de naissance de Jésus : l’église de la Nativité et la route de pèlerinage, Bethléem (Palestine)

Usines de salpêtre de Humberstone et de Santa Laura (Chili)

Le Comité du patrimoine mondial est composé de 21 représentants d’États parties à la Convention du patrimoine mondial. Responsable de la mise en œuvre de la Convention du patrimoine mondial, il se réunit une fois par an.

A ce jour, la Liste du patrimoine mondial compte 1092 sites répartis dans 167 pays.

Les travaux de la 43e session seront retransmis en ligne.

Source : Zamaculture.

 

La Rédaction

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img

Plus d'articles

ORODARA : le projet « Dougaleh » renforce les capacités de 25 acteurs de théâtre

Vingt et cinq (25) acteurs du monde théâtral issus...

MANÉGA: L’AJV œuvre pour la réhabilitation du Musée

Au cours d'un panel qu’elle a organisé en partenariat...

Cinéma d’animation: Pit production émerveille les tout-petits à « Bibi Parc »

Promouvoir le patrimoine culturel du Burkina Faso à travers...

Vous ne pouvez pas copier le contenu de cette page