ven 14 juin 2024

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

spot_img

« Vacances musicales » 2023: clap de fin sur fond de satisfaction du promoteur

Après près d’un mois d’initiation aux instruments traditionnels et modernes de musique au profit des enfants et adultes, la 4e édition de « Vacances musicales » a officiellement clos ses portes. C’était ce samedi 5 août 2023, au sein du Jardin de la musique Reemdogo, à Ouagadougou.

Comme toutes les périodes de vacances de l’année, l’espace artistique et culturel Bãwfu-Yir, organise les « Vacances musicales », avec pour objectif principal d’occuper sainement les enfants à travers les arts, plus particulièrement la musique. Et pour la quatrième édition successive, l’événement a pris son envol le 3 juillet dernier. Pendant plus d’un mois, des enfants mais aussi des adultes ont été initiés aux instruments traditionnels et modernes de la filière musique.

Le promoteur, Aristide Somé se réjouit du bon déroulement de la 4e édition des Vacances musicales

Quatre-vingt enfants et une cinquantaine d’adultes, c’est le nombre de participants à cette présente édition. Du solfège au piano, en passant par la guitare, les instruments traditionnels, la technique vocale, le chant, et la danse, tout a été réuni comme d’habitude, afin de donner le maximum de connaissances musicales aux tout-petits mais aussi aux adultes. À en croire, Maximilien Aristide Somé, promoteur des « Vacances musicales », l’idée a été d’innover cette année, en y ajoutant d’autres modules comme le dessin, la peinture et le théâtre.

Pour Gaston Madiega, les apprenants étaient réceptifs

C’est donc en présence des parents et d’autres invités que les participants ont procédé à la restitution de tout ce qui leur a été inculqué durant ces semaines de formation. Pour Gaston Madiega, formateur et par ailleurs batteur, chanteur, comédien, et danseur, cela a été trois semaines de travail intense et de beaux moments. « Je me suis plus occupé de l’aspect éveil musical, qui consistait à leur apprendre tout ce qui concerne le chant. À cela s’ajoutent les outils du théâtre que j’ai partagés avec eux. Dans l’ensemble, tout s’est bien déroulé ; en témoigne la restitution que nous venons de voir », nous a-t-il confié.

Des résultats qui satisfont le promoteur de l’événement. Pour lui, la mise en place des « Vacances musicales » est partie de la volonté de participer à la popularisation des arts, en s’inscrivant dans la dynamique des autorités qui luttent pour que l’enseignement artistique soit intégré dans les currriculas. À côté de cela, l’idée également est d’occuper sainement les enfants durant les vacances, tout en leur faisant découvrir les potentialités artistiques. L’accent, selon lui, est mis sur la théorie et la pratique. Du reste, il dit être très satisfait, au regard de la qualité de la restitution de ce 5 août 2023.

« Nous sommes disposés à accompagner de telles initiatives », Alfred Zongo, représentant du MCCAT

Tout en félicitant le promoteur pour le travail énorme qu’il abat dans l’encadrement artistique, le représentant du ministère en charge de la communication et de la culture, Wend-Kouni Alfred Zongo de la Direction des arts de la scène, et des arts plastiques et appliqués, s’est dit ébloui par ce qu’il a pu voir. Par ailleurs, il a tenu à réitérer que le ministère reste ouvert à toutes les initiatives allant dans la promotion et la valorisation artistique.

Le parrain d’honneur, Salifou Taïta félicitant le promoteur au regard de l’importance de l’événement

Avis que partage l’ex Directeur de cabinet dudit ministère, Salifou Taita, parrain d’honneur de l’édition. Pour ce dernier, l’engouement constaté sur place démontre de l’importance de l’événement dans le paysage artistique.

Jessica Kinda, jeune participante, n’a pas manqué d’exprimer sa satisfaction pour avoir pris part aux « Vacances musicales ». « Chaque fois que je voyais les gens jouer aux instruments, ça m’épatait. C’est pourquoi je suis contente de prendre part à cette formation. Nous avons pu apprendre dans une bonne ambiance. Aujourd’hui, je peux jouer à beaucoup d’instruments comme la guitare, la batterie, etc. J’ai donc hâte d’être là à la prochaine édition pour approfondir mes acquis », s’est-elle réjouie. Rendez-vous est donc pris en 2024, pour la 5e édition.

Boukari OUÉDRAOGO

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img

Plus d'articles

ZAGTOULI : des rites initiées pour la paix au Burkina

À Zagtouli, un quartier de la commune de Ouagadougou,...

Industrialisation du cinéma: un pan de l’économie à la traîne

Du 25 février au 4 mars 2023, Ouagadougou a...

« Naam toga ne Waoogré » : Le tout nouveau clip de la sœur P. Anne Marie Kaboré

Fort de cinq minutes cinquante sept secondes (5'57), Sœur...

Concert « Résilience »: Le comité d’organisation prêt à 98%

Le concert « Résilience » de l’artiste musicien Reman,...

Vous ne pouvez pas copier le contenu de cette page