Actualités Culture Photographe

Vernissage à l’Institut français: L’exposition ”Burkina Faso 1936” pour retracer les photographies de Pierre VERGER

L’ambassade du Brésil au Burkina Faso en collaboration avec l’Institut Français de Ouagadougou a procédé à l’ouverture officielle du vernissage de l’exposition <<Burkina Faso 1936>>, le regard de Pierre VERGER, photographe voyageur. Ce sont au total plus de 30 photographies qui ont été exposées ce vendredi 18 septembre 2020 au sein dudit institut, marquant le passage du célèbre photographe, Pierre VERGER en Haute Volta dans les années 1936.

Né à Paris en 1902 et mort à Bahia au Brésil en 1996, Pierre VERGER fût un photographe voyageur et amoureux de l’Autre qui parcourut les cinq continents tout le long du 20è siècle. En 1936 il entreprit une traversée de l’ouest africain. Un voyage durant lequel il traversa et photographia la Haute Volta à l’époque. Ainsi, durant son séjour en Haute Volta, Pierre VERGER prit plus de 232 photographies dont le développement urbain en cours à l’époque (la réalisation d’infrastructures routières ou la construction de la cathédrale de Ouagadougou) et même le Yatenga Naaba de Ouahigouya. Et l’exposition <<Burkina 1936>> organisée par l’ambade du Brésil au Burkina en collaboration avec l’Institut français met en exergue une trentaine des photographies qu’il a réalisées lors de son passage au pays des hommes intègres. Il s’agit en réalité d’un des premiers photographes occidentaux ayant proposé une vision ni condescendante, ni scientifique mais tout simplement humaine d’une culture qui à cette époque etait méprisée et présentée dans la presse européenne de façon exotique.

“j’ai rencontré ces photographies sur internet, j’ai toute suite été impressionnée, en ce sens que j’ai voulu organiser cette exposition. Pierre VERGER qui a réalisé ses photographies, a vécu au Brésil et au fond, il avait un amour incommensurable de l’Afrique. Je suis sur le point de partir, après plus de six (6) ans passés au Burkina Faso. Alors je ne peux qu’être très heureuse d’avoir réussi le pari d’organiser cette exposition”, a indiqué l’ambassadrice du Brésil au Burkina Faso, Régina BETTENCOURT.

En effet, les photographies sélectionnées par l’ambassade du Brésil pour cette exposition représentent un véritable patrimoine culturel pour le Brésil et le Burkina Faso. La valeur historique de ce travail est immense à tel enseigne qu’il nous présente un Burkina que la plupart d’entre nous ne connaissons pas. À travers ses clichés, Pierre VERGER a capturé la beauté la beauté de la culture et des religions afro-brésiliennes. Ainsi, madame l’ambassadrice nous confiera en ces ces termes; “Pierre VERGER vécu à Bahia, dans une une région où il y a beaucoup d’afro-brésiliens. C’est en réalité une région où la culture africaine est très connue. Ces photographies nous permettent de de penser au futur et de découvrir les liens historiques profonds entre les burkinabè et les Brésiliens”.

À cette occasion, le directeur de l’Institut français, Patrick HAUGUEL a laissé entendre que, pour le lancement de la nouvelle saison de l’Institut, c’est un grand honneur d’accueillir une telle Exposition. Pour lui, c’est la première fois que l’on voit des clichés du Burkina en 1936 à l’Institut français, mais peut-être également dans la ville.

Présent ce soir, le Secrétaire Général du ministe en charge de la culture, Lassina SIMPORÉ n’a pas caché sa joie et sa satisfaction quant à tenue d’une telle initiative. “Ce soir, j’ai découvert une mise en scène qui me permettra dès mon retour, voir les conservateurs et Restaurateurs de musées pour leur dire que nous pouvons faire des choses simples à l’image de l’Institut, mais avec à l’appui une avec une meilleure communication”, a-t-il précisé.

En rappel, l’exposition <<Burkina Faso 1936>> s’étend jusqu’au 10 octobre de 9h à 12h et de 15h à 20h du mardi au samedi.

Boukari OUÉDRAOGO
Fabrice Parfait SAWADOGO

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
27 × 19 =