sam 2 mars 2024

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

spot_img

Vernissage : Paudar en exposition du 1er au 25 septembre 2018.

L’artiste plasticien Paul Darga alias Paudar en collaboration avec le ministère de la Culture, des Arts et du Tourisme a procédé à l’inauguration de son exposition d’œuvres d’art, ce lundi 3 septembre 2018 au Musée national. Une trentaine d’œuvres sera exposée au public du 1er au 25 septembre 2018. 

« Le triomphe de l’art est de nous procurer des étonnements qui soient des plaisirs », disait Victor Cherbuliez. C’est ce plaisir que veut procurer l’artiste plasticien Paudar au public à travers son exposition qui se tient du 1er au 25 septembre 2018 au Musée National. L’inauguration de cette exposition s’est faite, ce lundi 3 septembre 2018 en présence des autorités du monde de l’art, des amis et de la famille de l’artiste. C’est au total 33 tableaux qui seront exposés au public durant ces trois semaines. Ce peintre de la joie et de la gaité, s’est intéressé à la peinture depuis la classe de 6e. Venu à la peinture par goût et par ambition, Paul Darga a bénéficié des encouragements de son grand frère qui l’ont permis de réaliser sa passion. Même sa fonction d’administrateur civil ne réussira pas à lui enlever cette passion. Sa peinture est une combinaison de différents modèles tels que le stylisé, le figuratif, l’impressionnisme et l’abstraction. Evoluant à ces débuts dans les portraits, ce n’est qu’à partir des années 1998-1999, grâce à quelques formations que l’artiste s’est efforcé d’intégrer la préparation de la toile dans ses créations. Cet artiste qui n’est plus à présenter, au regard du nombre d’œuvres déjà vendues à l’international, appelle à la révision des textes qui encadrent la fonction d’artiste au Burkina Faso qu’il trouve trop restrictifs. Pour lui, « est artiste toute personne qui s’inspire par le moyen de l’art dans le but de faire créer et de partager sa production ».

Le Directeur des arts plastiques, Souleymane Palenfo, présent à ce vernissage à saluer le professionnalisme de l’artiste qui est à ses 35 ans d’expérience. Il a souhaité que cette expérience soit reversée à la jeunesse afin d’assurer la relève au niveau des arts plastiques au Burkina Faso.

Pour le Directeur général du Musée national, Alassane Wango, ce sont des œuvres de belle facture qui décrivent la vie quotidienne et qui démontrent l’ancrage de l’artiste dans son milieu. Il appelle donc les artistes qui veulent emboîter le pas à Paudar, à s’approcher du Musée car dit-il, c’est leur maison et les portes leur sont grandement ouvertes.

Yssoufou SAGNON et Fabrice Parfait SAWADOGO

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img

Plus d'articles

RIPO 2023: La 5e édition se referme avec une nuit dédiée aux partenaires

Le clap final des Rencontres Internationales de Peinture de...

Ouagadougou/Peinture: la 5e édition des RIPO annonce déjà ses couleurs

C’est du 13 au 18 février 2024, que se...

« Vacances musicales » 2023: clap de fin sur fond de satisfaction du promoteur

Après près d'un mois d'initiation aux instruments traditionnels et...

Espace Soarba : la structure se dote d’une nouveau local à Pissy

Dans l'objectif d'améliorer ses offres, l'Espace Soarba s'est offert...

Vous ne pouvez pas copier le contenu de cette page