mer 19 juin 2024

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

spot_img

ZAGTOULI : des rites initiées pour la paix au Burkina

À Zagtouli, un quartier de la commune de Ouagadougou, une série de rites est organisée pour le retour de la paix et une bonne saison des pluies au Burkina Faso. Cette fête coutumière dénommée, le « Nabasga » est organisée par le Naaba Kaongo, chef de Zagtouli, par ailleurs, promoteur du festival des Journées des coutumes et traditions (JCT) de Zagtouli.
Des sacrifices, des séances de bénédiction, des visites de la population de Zagtouli au palais et des prestations d’artistes ont ponctué, cette journée du samedi 8 juin 2024 qui a marqué le 10e anniversaire de l’accession au trône du Naaba Kaongo.

Des populations de Zagtouli salue le chef

Dix 10 ans au service de la population, 10 ans au service de la tradition et des coutumes de Zagtouli, ça mérite plus qu’une fête. C’est ce que la population de Zagtouli a réservé en répondant nombreux à l’appel de sa majesté le Naaba Kaongo, chef de Zagtouli à l’occasion de la cérémonie coutumière appelée le «Nabasga», ce jour, 8 juin. Nombreux sont les habitants de façon collective et individuelle à venir saluer le chef, présenter ses vœux et solliciter la bénédiction des ancêtres. Il s’agit, au-delà de la grande famille royale, des ethnies de la communauté Peulh, Samo, et bien d’autres résidents dans le quartier de Zagtouli.

Le Naaba Kaongo, Chef de Zagtouli

A cela s’ajoute des autorités de la sécurité, des groupes d’autodéfense, et des associations du football, tous sont venus devant le chef pour souhaiter ensemble la paix et des bénédictions des mânes. « Cela fait dix ans que j’ai pris la chefferie, plus précisément en juin 2013. C’est l’occasion pour moi de remercier les ancêtres et la population de Zagtouli qui m’accompagnent au quotidien dans les activités que je mène », a-t-il remercié le Naaba Kaongo.

des communautés peulh résident à Zagtouli salue le chef de Zagtouli

Il a également remercié la famille, les notables et tous ceux qui veillent pour la réussite de leurs activités à Zagtouli. « C’est une occasion pour nous également pour souhaiter une fois de plus des bénédictions pour la paix dans notre pays qui traverse une insécurité depuis des années. On espère qu’à travers nos bénédictions et nos sacrifices, on pourrait aboutir à un Burkina de paix, ce sont nos souhaits les plus ardents », a souhaité sa majesté. Le Nabasga selon le chef est une fête coutumière qu’ils organisent annuellement pour s’adresser aux ancêtres et demander aussi leur bénédiction.

Le Silmiga Naaba de Zagtouli

Le Président du comité d’organisation de Nabasga, Théodore Ouédraogo, informe « la veille (vendredi) il y a eu des activités spécialement traditionnelles, mais aujourd’hui, ce sont des festivités qui sont au programme. Il y aura également la prestation des artistes tradi- modernes », a t-il fait savoir. Des communautés résidantes à Zagtouli ont également été de la partie. C’est le cas de Silmiga Naaba résidant à Zagtouli, qui dit que sa délégation est venue ici pour faire ses souhaits. Il souhaite la fin du « terrorisme et de l’insécurité », afin que la paix revienne au Burkina Faso.

L’ex-ministre de la Santé et accompagner des pharmaciens de la zone 7

Parmi les visiteurs, il y avait également les pharmaciens de la zone 7, dont l’ex ministre des ressources animales et halieutiques, Dr Tegwendé Modeste Yerbanga. « Nous sommes venus saluer le Chef de Zagtouli et souhaiter la paix au Faso. Qu’il ait toujours la force de continuer à veiller sur la population de Zagtouli », a t-il fait le Pharmacien.

Le Nabasga 2024 s’est tenu sous le thème: « Que la bénédiction de nos ancêtres veille sur nous et inonde nos ancêtres ».

Modou Traoré (collaborateur)

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img

Plus d'articles

Promotion culturelle: Les masques à l’honneur à travers une exposition permanente

Le musée national du Burkina a accueilli, ce vendredi...

Festival international du pétanque: l’édition 2 s’annonce sous le signe de la solidarité

Le comité d'organisation du festival international du pétanque de...

Industrialisation du cinéma: un pan de l’économie à la traîne

Du 25 février au 4 mars 2023, Ouagadougou a...

« Naam toga ne Waoogré » : Le tout nouveau clip de la sœur P. Anne Marie Kaboré

Fort de cinq minutes cinquante sept secondes (5'57), Sœur...

Vous ne pouvez pas copier le contenu de cette page