lun 22 juillet 2024

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

spot_img

46e Journée internationale des musées : ICOM Burkina célèbre l’évènement à Bobo-Dioulasso

Ce 18 mai 2023, le Conseil International des Musées du Burkina Faso (ICOM BURKINA FASO) a célébré la Journée internationale des Musées à Bobo-Dioulasso sous le thème :« Musée, durabilité et bien-être. ». La cérémonie d’ouverture a eu lieu à la salle des fêtes de la mairie centrale de la commune de Bobo-Dioulasso. Pour l’occasion, plusieurs panels ont été animés sur des communications en lien avec le thème.

Le presidium

Cette Journée est l’occasion pour les professionnels des musées de se retrouver et d’échanger sur la question des musées. En ces temps d’insécurité que vit le Burkina Faso, c’est aussi l’occasion pour l’ICOM Burkina de faire le point sur la situation des musées au pays des Hommes intègres, selon Christian Dao, le Président d’ICOM Burkina. Un autre objectif de cette Journée, selon le président d’ICOM Burkina, est de communiquer sur l’institution muséale et de sensibiliser les communautés pour avoir leur adhésion. « Notre leitmotiv pour cette Journée internationale des musées 2023, c’est de faire comprendre, apporter le musée au sein des communautés pour qu’ensemble nous puissions porter cette institution et accompagner le développement durable », a-t-il laissé entendre.

Le public

Pour le chargé de mission au ministère en charge de la culture, Alassane Waongo, représentant monsieur le ministre, l’importance de cette Journée n’est plus à démontrer. « Elle est très importante en ce sens que c’est une Journée dédiée aux musées pour leur permettre de s’ouvrir au public, aux communautés », a-t-il déclaré.

Christian DAO, le président de ICOM BURKINA

L’épineuse question de la restitution des biens culturels dérobés à l’Afrique pendant la colonisation n’est pas occultée par les acteurs muséaux du Burkina Faso. « Nous en tant que professionnels de musées, nous développons des réflexions sur cette restitution, des travaux ont déjà été faits, certains de nos collègues ont été invités dans les musées en France pour mieux documenter les objets qui appartiennent au Burkina Faso », nous a confié Christian Dao, le président d’ICOM Burkina.

Almay SOFA

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img

Plus d'articles

DÉDICACE : Sofiano avec maturité rebelote avec un 4e album

Sofiane Balzak Kanazoé, connu sous son nom de scène...

Danse Kalma : MC Stéphane sort une œuvre musicale chorégraphique

« La reconquête de Koumbli » est la nouvelle galette musicale...

Nécrologie : KINDISS, le « Roi du Binon » s’en est allé

C’est avec tristesse que nous avons appris le décès...

Vous ne pouvez pas copier le contenu de cette page