ven 21 juin 2024

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

spot_img

Projet « Coup de pouce »: clap de fin pour la 2e édition

Près de quatre mois après son lancement, le projet de formation en peinture à la toile et au cinéma d’animation au profit des enfants déficients auditifs, dénommé « Coup de pouce », a officiellement connu son épilogue. C’était au cours d’une cérémonie de restitution, ce samedi 8 juillet 2023, à Ouagadougou.

Le 2 mars dernier, Adjaratou Ouédraogo, par l’intermédiaire de sa structure Espace Soarba, lançait l’acte 2 du projet « Coup de pouce ». Un événement qui a consisté à former une dizaine d’enfants déficients auditifs à la peinture sur toile et à la réalisation de films d’animation. Durant près de quatre mois, ces enfants, tous issus du Centre d’Education et de Formation Intégrée des Sourds et Entendants (CEFISE), ont reçu les outils nécessaires à l’atteinte des objectifs du projet.

« Nous sommes très ravis du de l’issue de cette édition du projet », Adjaratou Ouédraogo

Pour Adjaratou Ouédraogo, première responsable de l’Espace Soarba, ces enfants ressentent le besoin de s’exprimer, d’où l’idée de mettre en place ce projet. L’objectif, selon elle, est qu’ils parviennent grâce à la peinture et au cinéma d’animation, à exprimer leurs histoires, leurs ressentis. « La plupart d’entre eux ont pris part à la première édition. Cette 2e édition est en quelque sorte une continuité. Je suis donc ravie de voir qu’ils se débrouillent bien. Avec leurs œuvres qu’ils ont pu réalisées, j’espère que cela suscite en eux une envie d’exercer ce métier », a-t-elle fait savoir.

Le formateur, Éric Gaégo, explicant le déroulé du projet

Et pour Éric Gaégo, artiste-comédien, plasticien et interprète en langue de signes, cette seconde édition s’est plutôt bien déroulée. Pour lui, ces enfants ont des aptitudes très développées en terme de dessins ou de manipulation, chose qui constitue un véritable avantage. « Quelques mois durant, nous avons essayé de leur aprendre le dessin au crayon, et ensuite la peinture sur toile. La troisième phase a consisté à utiliser les toiles obtenues pour réaliser des films d’animation. C’est ce que nous avons eu le plaisir de découvrir aujourd’hui. Nous sommes donc heureux de voir que tout ce temps passé ensemble s’est enfin concrétisé », foi de monsieur Gaégo.

Madame Alizeta Zongo du FDCT se dit satisfaite de la suite du projet

C’est donc devant les premiers responsables de l’Espace Soarba, ceux du Fonds de Développement Culturel et Touristique (FDCT), et de certains parents que les enfants ont exposé leurs œuvres réalisées au cours de la formation. Tableaux et films d’animation, tels ont été les résultats présentés aux invités de l’espace, en cette matinée du 8 juillet 2023. Pour Alizeta Zongo, chargée de Communication du FDCT, le projet a reçu l’accompagnement du Fonds au vu de sa pertinence et sa portée pour les bénéficiaires que sont les enfants déficients auditifs. C’est en effet, selon elle, un projet qui apportera beaucoup à cette frange de la société. Aussi, a-t-elle rappelé que le projet a été financé à hauteur de 5 millions F CFA, par le FDCT dans le cadre du 5e appel à projets.

« Coup de Pouce est un projet salutaire pour nous », Bienvenue Sawadogo, bénéficiaire

Tout en exprimant leur joie, les enfants bénéficiaires n’ont pas manqué d’adresser leur gratitude à l’endroit de l’initiatrice du projet. « C’est la 2e fois que je prend part à ce projet, c’est toujours un privilège pour moi de le faire. À cette édition, nous avons pu affiner nos connaissances antérieures. Et cela, nous le devons à madame Ouédraogo, mais aussi à notre formateur, monsieur Gaégo. J’espère, à l’instar de mes camarades, toujours avoir l’opportunité de continuer mon apprentissage », nous a confié Bienvenue Sawadogo, une des bénéficiaires du projet.

À titre d’information, cette cérémonie de restitution est intervenue au sein du tout nouveau local de l’Espace Soarba, dont l’inauguration intervient ce jour même, du côté de Pissy. À noter qu’une remise d’attestations et une photo de famille ont mis fin à la cérémonie.

Boukari OUÉDRAOGO

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img

Plus d'articles

Promotion culturelle: Les masques à l’honneur à travers une exposition permanente

Le musée national du Burkina a accueilli, ce vendredi...

Festival international du pétanque: l’édition 2 s’annonce sous le signe de la solidarité

Le comité d'organisation du festival international du pétanque de...

ZAGTOULI : des rites initiées pour la paix au Burkina

À Zagtouli, un quartier de la commune de Ouagadougou,...

Industrialisation du cinéma: un pan de l’économie à la traîne

Du 25 février au 4 mars 2023, Ouagadougou a...

Vous ne pouvez pas copier le contenu de cette page