lun 27 mai 2024

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

spot_img

SNC 2024 : le DG du BBDA invite les artistes et les créateurs à découvrir les guichets de son agence

Le directeur général du Bureau Burkinabè du Droit d’Auteur, Hamed dit Patindeda Patric LEGA nous à, en marge de la Semaine Nationale de la Culture (SNC), accordé une interview dans le stand du BBDA, ce jeudi 2 mai 2024. Nos échanges ont porté notamment sur les grands chantiers du BBDA à cette présente édition de la SNC, mais aussi sur les objectifs de développement durable de la structure. Les objectifs recherchés à travers l’agence de BBDA Bobo-Dioulasso, inaugurée le 30 avril dernier, a aussi fait partie de nos échanges.

Le Bureau Burkinabè du Droit d’Auteur est majoritairement présent à la présente édition de la Semaine Nationale de la Culture (SNC). Selon Patindeda Patric Lega, l’objectif de cette présence vise à mobiliser le maximum d’artistes et de créateurs d’œuvre qui sont également présents à la SNC. C’est, à l’en croire, arrivé à avoir une pleine participation des artistes et créateurs et qu’à voir leur œuvre reconnue, célébrée à la présente édition afin qu’ils puissent vivre décemment de leur droit.

Il a dit que la plupart des créateurs et artistes sont en lice pour les compétitions. Les innovations majeures selon le DG Hamed Léga, existent à la présente édition. « L’innovation majeure est entre autres des mini ateliers que nous avons apportés à cette édition. Il s’agit des formations sur le processus de répartition des droits avec les créateurs sur un certain nombre de préoccupations. L’autre innovation majeure est l’inauguration de l’agence de BBDA à Bobo, avec l’aide du ministère d’État, de la Communication, des Arts et du Tourisme », a-t-il signifié. Et de justifier que ces mini-ateliers semblables aux travaux pratiques informent leurs membres du processus de paiement de droits afin de leur faciliter la tâche du paiement.

La SNC a initié des spectacles de plateau off, le BBDA, selon lui, accompagne cette initiative à travers des communications de sensibilisation et de recensement des artistes qui viendront prester sur les scènes.

Le mardi 30 avril dernier, le DG accompagné de son ministre chargé de la Communication et de la Culture, Rimtalba Jean-Emmanuel Ouédraogo et son homologue nigérien, Abdourahamane Amadou, a inauguré le nouveau local du BBDA dans la ville de Sya. Le DG salue tout de même l’accompagnement du ministère de l’État, de la Communication, de la Culture, des Arts et du Tourisme qui a facilité l’octroi de ce local au service du BBDA.

« Ce centre du BBDA va résoudre un sérieux problème pour nos membres qui pendant les paiements de droits en mai et en juin avaient des difficultés pour se rendre à Ouagadougou. Le centre va également améliorer les conditions de travailleurs ici afin qu’ils puissent aider les créateurs à profiter de leurs droits », et, selon le DG, permettre d’atteindre la gestion collective des droits qui est un pan plus important de département.

À l’image du siège de Bobo, le DG ambitionne l’ouverture d’autres agences dans les autres régions du Burkina Faso, chaque année. Les ambitions du DG sont de pouvoir couvrir tout le territoire burkinabè. C’est ainsi qu’il donne espoir au peuple du Sahel que dans les années à avenir, il y aura l’ouverture d’un siège du BBDA au Sahel.

« Pendant la rencontre avec les structures décentralisées où nous avons fait une communication, j’ai eu l’occasion d’échanger avec le gouverneur de la région du Sahel et je lui ai promis que nous serons là-bas. D’ici là, nous aurons une représentation du BBDA au Sahel. J’espère que ça sera pour très bientôt », a-t-il rassuré les artistes et créateurs du Sahel.

Il a rappelé qu’au-delà du paiement des droits, de BBDA, il y a l’assistance juridique, les appels à projets et le soutien. À cela, « nous invitons les créateurs et les artistes à venir découvrir les guichets du BBDA », a-t-il lancé un message à ses membres. De son avis, les créateurs et les artistes sont leurs partenaires et leur force de proposition. Une adhésion massive permettra de faciliter ensemble, selon lui, la gestion collective des droits.

Pour les prix nationaux à la 21e édition de la SNC, le BBDA décerne trois prix spéciaux dans la catégorie art du spectacle.

Modou Traoré (collaborateur)

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img

Plus d'articles

Burkina/Solidarité : Des artistes et acteurs culturels natifs de mai font parler leur cœur

Le camp militaire général Sangoulé Lamizana a accueilli ce...

Education artistique: Graines d’espoir 2024 referme les portes

C’est par une cérémonie de restitution, que le projet...

FEMUZO 2024 : C’est parti pour l’acte 7

Le Festival de musique de Zogona (FEMUZO) a ouvert...

Vous ne pouvez pas copier le contenu de cette page