jeu 18 juillet 2024

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

spot_img

Patrimoine culturel: le chapeau de Saponé, fleuron de culture burkinabè

A l’instar du beurre de karité et du Faso danfani, le chapeau de Saponé est aussi un symbole de la culture burkinabè. Véritable objet d’art, le chapeau de Saponé, au-delà de son origine, est un symbole de fierté pour le Burkina Faso. C’est un accessoire de mode qui l’élégance, la probité et la sagesse. L’origine de ce chapeau est liée à l’intronisation de Naaba Kouda, fils de Naaba Koudoumié.

Saponé est une commune située à une trentaine de kilomètres au Sud de Ouagadougou. C’est de là que provient le chapeau de Saponé, emblème de l’artisanat burkinabé. Ce chapeau, a une origine historique. En effet, l’histoire raconte que Naaba Koumdounie, huitième empereur mossi, mourut vers 1358. Il devait donc être succédé par son fils, le Naaba Kouda. Cependant, à la suite d’invasion d’autres ethnies, celui-ci était en conquête vers le sud.

Ne pouvant être intronisé selon les coutumes à Ouagadougou, à savoir le rasage de la tête, le Conseil des notables, après s’être réuni, décida d’envoyer plusieurs troupes de gierriers à sa recherche. L’ordre était de lui raser la tête là où ils le trouverait, selon la coutume d’intronisation. Ils le trouvèrent sur le site actuel de Saponé-marché, qui fut nommé ainsi depuis l’ordre donné aux notables : rasez-lui la tête, en mooré « sa-n-poné », transformé en Saponé.

Le neuvième empereur mossi, le Naaba Kouda fut donc intronisé à Saponé. Après s’être fait rasé, le Naaba Kouda demanda quelque chose pour se protéger le crâne du soleil, d’où la confection d’un chapeau qui porte le nom « chapeau de Saponé » devenu un emblème national. Ce chapeau symboliserait par ailleurs la paix, le pardon, la tolérance, l’amitié, etc.
Le chapeau de Saponé se présente sous une forme conique, tressé en paille et décoré de cuir. Sa fabrication est tout un processus et la paille ou kansé (en mooré) et le cuir sont les principaux matériaux de confection.

Les femmes et les enfants sont en première ligne pour le tissage mais ce sont les hommes, généralement qui apportent la matière première (la paille). Après le tissage, il faut habiller le chapeau avec du cuir tanné et mettre les couleurs. Cette étape est plus l’apanage des hommes que des femmes. Autrefois, produit culturel, le chapeau de Saponé est de nos jours un produit commercial et constitue une importante source de revenus pour les habitants de Saponé qui le confectionnent et le commercialisent. Dans le but de protéger ce patrimoine culturel, mais aussi d’améliorer les revenus de ceux qui sont dans la chaine de confection, le chapeau de Saponé a été labellisé le 04 juillet 2020 par les autorités burkinabè. Cependant, la rareté de la matière première reste la principale difficulté des acteurs du domaine.

Le chapeau de Sapone est donc une identité culturelle qu’il convient de promouvoir au même titre que le Faso Danfani car ce sont, tous deux, des composantes de la culture burkinabè.

Aissata Traoré (stagiaire)

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img

Plus d'articles

DÉDICACE : Sofiano avec maturité rebelote avec un 4e album

Sofiane Balzak Kanazoé, connu sous son nom de scène...

Danse Kalma : MC Stéphane sort une œuvre musicale chorégraphique

« La reconquête de Koumbli » est la nouvelle galette musicale...

Nécrologie : KINDISS, le « Roi du Binon » s’en est allé

C’est avec tristesse que nous avons appris le décès...

Vous ne pouvez pas copier le contenu de cette page