jeu 23 mai 2024

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

spot_img

CULTURE: clap de fin pour l’atelier de renforcement de capacités des administrateurs culturels

Le collectif ACMUR en collaboration avec le « Programme ACP-UE culture (Afrique de l’Ouest)-AWA » a tenu la cérémonie de clôture de l’« Atelier de renforcement des capacités des administrateurs culturels », dans le cadre du projet « L’art Ré-création-La Nouvelle Dynamique des Arts de la rue ». Cet atelier de formation sur la connaissance du monde administratif culturel a eu lieu le samedi 7 octobre 2023 à Ouagadougou, au sein de l’espace culturel Napam Beogo. Ce fut l’occasion pour le collectif, de décerner des attestations aux différents participants.

Les participants entendent œuvrer pour une vie culturelle plus réussie

Ils sont issus du Mali, du Togo et du Burkina Faso, ces administrateurs culturels à avoir bénéficié d’un renforcement des capacités du 2 au 7 octobre 2023 au sein de l’espace culturel Napam Beogo à Ouagadougou. Le samedi 7 octobre 2023, a été choisi par le collectif pour clore l’atelier.

Le directeur de ACMUR : « 12 personnes ont participé à cette formation dont 2 du Mali, 3 du Togo et 7 du Burkina Faso et in fine, le résultat attendu c’est qu’avec le bagage intellectuel reçu chaque administrateur puisse repartir dans son pays et être une plus-value pour les différents festivals »

L’objectif d’un tel atelier, selon ses initiateurs, est de permettre à des administrateurs des 3 pays, de toucher du doigt les questions en lien avec l’administration culturelle. A écouter le directeur du collectif ACMUR Boniface Kagambega, il est de leur responsabilité en tant que structure de mieux outiller et former leurs membres.

« L’apprentissage a porté sur la gestion, les questions d’administration, et l’organisation de festival. 12 personnes ont participé à cette formation dont 2 du Mali, 3 du Togo et 7 du Burkina Faso et in fine, le résultat attendu, c’est qu’avec le bagage intellectuel reçu chaque administrateur puisse repartir dans son pays et être une plus-value pour les différents festivals ». Il a continué qu’une année sera donnée au bénéficiaire pour une phase d’observation de leur impact sur le terrain et après ça nous pourrons dire maintenant si les résultats escomptés ont été atteint.

Adama Kaboré salue l’engagement des apprenants

Pour le formateur et consultant culturel Adama Kaboré, le module qu’il a dispensé s’articule autour de l’administration culturelle. « J’ai trouvé que les participants étaient vraiment assidu et engagé et cela est bien pour un apprentissage. Nous sommes allé au-delàs de ce qu’on avait prévu parce que les attentes étaient assez abondante » a affirmé M. Kaboré.

Wharyss Da Tebie n’a pas tari d’éloge à l’endroit de la structure porteur du projet et à par ricochet traduit sa reconnaissance pour le renforcement de capacités

La cérémonie a connu son épilogue à la remise des attestations qui a été bien accueillie et appréciée des participants, en témoigne la réaction du bénéficiaire togolais Wharyss Da Tebie qui n’a pas tari d’éloges à l’endroit de la structure porteuse du projet et à par ricochet traduit sa reconnaissance pour le renforcement de capacités.

La remise d’attestations a donné le clap final

Il a nourri l’espoir de repartir dans son pays et apporter sa touche à la bonification du milieu des arts.

Crépin OUEDRAOGO (Collaborateur)

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img

Plus d'articles

Festival Tiebélé Guigana, acte 2: 15 000 visiteurs attendus au site

Le comité d'organisation du festival Tiebélé Guigana, a présenté,...

15 mai à Zagtouli : Le Naaba Kaongo met à contribution un sanctuaire pour sa cité

La date du 15 mai est désormais journée nationale...

Education artistique: le bilan de la deuxième édition du CATSO satisfaisant

La grande finale de la deuxième édition du Concours...

Vous ne pouvez pas copier le contenu de cette page