Actualités Danse Société

“Holidays Dance” 2020: Un don prévu à l’orphelinat “Sainte Cécile” pour marquer le lancement

Dans le cadre du lancement de la 11è édition du concours national de danse urbaine dénommée “Holidays Dance”, Infos Culture du Faso a été recueillir quelques mots avec le promoteur, ainsi qu’avec la marraine de ladite édition. Avec eux, il a été question de l’organisation de cette présente édition et aussi du don à l’orphelinat “Sainte Cécile” de Dedougou, prévu pour le 15 août prochain.

“Holidays Dance” est un concours national de danse urbaine organisée chaque année, avec pour objectif de donner l’occasion à des jeunes talents tapis dans l’ombre de se découvrir. De ce fait, cette présente édition, prévu pour se lancer à le dimanche 16 août prochain dans la ville de Dedougou, est la 11è du genre. Et selon Désiré KODJO, promoteur de ce concours, la création de “Holidays Dance” est parti du constat qu’il a fait depuis treize ans de celà, que les artistes burkinabè utilisaient presque les mêmes danseurs. (Pour pallier à ce manque, je me suis dit pourquoi ne créer un concours de danse qui puisse de promouvoir de nouveaux talents cachés. Et désormais un pari gagné, car grâce à ce concours, de nombreux danseurs ont pu se décrocher des places auprès des artistes), nous a-t-il confié.

Il continue toujours en ces termes: (Nous avons initié un système de rotation de ville pour le lancement. Et cette année, le choix s’est porté sur la ville de Dedougou. Et depuis cinq ans, nous avons innové. En vérité, la ville choisie bénéficie de dons d’ordre social. Pour ce faire, l’orphelinat “Sainte Cécile” est notre cible dans cette ville. À cet effet, le samedi 15 août prochain, l’orphelinat fera l’objet de réception de don de la part de nos partenaires, et nous-mêmes).

Les défis à cette 11è édition, selon le promoteur sont d’ordre de survie. Le défi à relever cette année, est que cette présente édition doit se tenir, pour dit-il, pérenniser l’événement malgré cette situation de covid-19 qui a tout chamboulé. Pour lui, l’humanité doit continuer de vivre et ne pas se laisser léser par cette ignoble maladie. À ce titre, il a indiqué que l’événement n’atteignerait que un cinquième de son public habituel, vu les mesures de restrictions. Par ailleurs, il est à noter qu’au départ, plus de onze localités étaient entendues, mais actualité sanitaire oblige, il n’a été retenu que cinq. Autre souci majeur sont les hésitations d’accompagnement des partenaires, vu la non autorisation officielle des grands événements. Ce qui oblige les organisateurs à ténir cette édition dans des maquis. Néanmoins, la porte reste pour toute personne physique ou morale qui voudrait associer son image à l’événement, car dit-il, ce n’est que le lancement.

Interrogée également à cette entrevue, la marraine de la 11è édition de “Holidays Dance”, madame SAKANDE/BENAO Reine Bertille, Députée à l’Assemblée Nationale et au parlement de la CEDEAO, par ailleurs, présidente de la commission genre et affaires sociales du parlement de la CEDEAO, a exprimé sa joie d’accompagner cet événement, vu l’importance de la culture dans le développement du pays. Elle dit également associer son image à cet événement, car dit-elle, le promoteur est quelqu’un qui s’investit énormément pour le bien-être être de la jeunesse. Pour elle, est un métier comme tout autre, qui nourrit son homme, alors pourquoi ne pas encourager celà, dixit madame SAKANDE, avant d’espérer que ce festival fournisse de grands danseurs qui feront la fierté tant sur place qu’à l’international.

Par ailleurs, elle est revenue sur la remise de don à l’orphelinat “Sainte Cécile” de Dedougou. (La plupart des orphelinats sont démunis. De ce fait, ce don composé de vivres et d’autres matériels, viendra un tant soit peu soulager ces enfants qui n’ont pas demandé à être orphelins. C’est l’occasion pour nous d’interpeller les fils et les filles de région à plus de culture de solidarité à l’endroit de cet orphelinat. En un mot, l’objectif est de susciter de l’engouement afin que d’autres bonnes volontés suivent le pas. Par ailleurs, nous appelons les partenaires à rejoindre ce concours, car au delà de la danse, “Holidays Dance”, c’est aussi des actions sociales chaque année au profit de personnes qui en ont besoin),a-t-elle signifié.

Au delà de cet aspect social du concours, madame SAKANDE a promis faire de son mieux pour que le lancement de cette 11è édition dudit concours à Dedougou soit une réussite. Avant de conclure cet entretien, elle a appelé les populations de Dedougou à se réunir massivement pour la réussite de l’événement tant la remise de don à l’orphelinat, que le lancement du concours.

Fabrice Parfait SAWADOGO

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
4 − 2 =