Actualités Culture Musique Non classé

SABOU : la 3e édition du FIDATS se tient du 7 au 10 avril 2021

La ville de Sabou dans la province de Boulkiemdé accueille du 07 au 10 avril 2021 le festival international des danses traditionnelles de Sabou. La cérémonie d’ouverture officielle de ce rendez-vous culturel et artistique s’est tenue le 07 avril 2021 sur le terrain communal, en présence des autorités administratives et coutumières.

Discours, prestations artistiques ont été les temps forts de cette cérémonie. Initiative de l’association Retour aux sources, le festival international des danses traditionnelles de Sabou se veut une tribune de valorisation et de promotion de nos valeurs culturelles à travers la danse. Présente à la cérémonie d’ouverture, Rokia Rouamba, députée élue du Boulkiemdé et native de Sabou, dit venir s’abreuver à la source des traditions. « Je suis là, je suis revenue à la source. Je pense que quand je repars à la source je pars m’abreuver de ce que je ne sais pas, de ce que je n’ai pas eu la chance de découvrir », a-t-elle dit avant de lancer un appel à la participation des jeunes qui, à travers ce festival, découvriront les valeurs de leur culture, sauront qui ils sont, d’où ils viennent et ce qu’ils représentent dans la société.

Pour le Razang-Naaba Poulma, président de la délégation consulaire de Centre-Ouest, le festival international des danses traditionnelles de Sabou servira de tremplin pour réhabiliter nos valeurs culturelles qui sont en train de disparaitre « Il sied de faire quelque chose afin de sauver ce qui nous reste et c’est dans ce cadre que s’inscrit ce festival. La culture ne se limite pas à la danse uniquement. De ce fait, il faut également valoriser les autres aspects de la culture car la langue est aussi une culture », a-t-il précisé.

De l’avis de Frank Alain Kaboré, président de Nerwaya multi vision, prince de Sabou, la culture est un moteur de développement. « La culture est une richesse et beaucoup de pays se sont développés par leur culture. Ce festival est une occasion d’apprendre aux jeunes les traditions, la culture et de les éduquer », a-t-il poursuivi.

Le promoteur Octave Alphonse Zongo, a décliné les innovations de la présente édition qui sont l’élargissement des compétitions et la promotion du tourisme interne. «  Il s’agit pour nous de valoriser et promouvoir notre identité culturelle et encrer la culture au sein de la population jeune, amener les enfants de 7 à 15 à s’approprier nos valeurs culturelles, nos danses traditionnelles », a-t-il dit

Demba Ka BARRY

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
44 ⁄ 22 =