Art- Culture: LONSILI PRODUCTION entend aller beaucoup plus en profondeur pour positionner ‘’nos artistes’’ dans tous les continents du monde

 Art- Culture: LONSILI PRODUCTION entend aller beaucoup plus en profondeur pour positionner ‘’nos artistes’’ dans tous les continents du monde

À travers des échanges récents avec INFOS CULTURE DU FASO, Bebeto Ulrich Lonsili révèle la particularité de sa jeune structure dénommée : LONSILI PRODUCTION. Conteur- Comédien- Entrepreneur Culturel originaire du Burkina Faso, l’acteur culturel invite par ailleurs les uns et les autres à travailler ensemble dans l’honnêteté, l’intégrité et la paix afin de développer le pays à partir de la culture et l’art. Plus de détails à voir ci-dessous.

Lancée dans les deux grandes villes du Burkina-Faso, LONSILI PRODUCTION est une entreprise culturelle et artistique. Sa vocation première  est de faire la promotion de la culture et de l’art du continent africain en général et précisément du Burkina Faso. Au-delà du secteur musical qui peut être perçu comme favorite, cette maison prend également en compte plusieurs autres disciplines artistiques autour  de la diffusion, la production et surtout la formation. Tout en comptant sur son équipe, le premier responsable,  Bebeto Ulrich Lonsili, déclare qu’un travail concret sur le terrain sera constaté les moments futurs pour  positionner plus haut les acteurs concernés et leurs produits. Par exemple placer ces vedettes lors d’événements majeurs en France, aux États-Unis, au Canada…

« Nous comptons faire venir des formateurs du Canada pour donner des formations de base à nos structures culturelles sans oublier les artistes, les journalistes et autres acteurs du mouvement », a indiqué Bebeto. En effet, après son lancement en octobre passé en Montréal, s’était au tour de l’Afrique de vivre l’officialisation de cette nouvelle plateforme stratégique de promotion et de valorisation. Ce, à travers deux géants concerts distincts notamment à Bobo-Dioulasso et à Ouagadougou. D’ailleurs, pour ce qui concerne l’Afrique, Bobo-Dioulasso, deuxième ville culturelle du pays, est retenue pour abriter le siège.

« Je suis né et grandi à Bobo-Dioulasso. Ce que je suis actuellement, c’est grâce au Burkina mais dans un premier temps à cette ville. Alors je me dis que je dois à celle-ci », explique-t-il en répondant à nos questions.

L’une des valeurs de cette nouvelle maison réside dans son ouverture avec toutes les autres entités ayant la même logique : la promotion de la culture et de l’art en général. L’on retient que la particularité de cette marque, selon Bebeto, c’est qu’elle ne s’installe pas pour piétiner ou faire de la concurrence inutile. En fait, LONSILI PRODUCTION vient compléter le nombre des structures déjà sur place. Mais toute l’équipe promet  aller beaucoup plus en profondeur pour positionner véritablement “nos artistes” dans les événements majeures internationaux.

Par contre la plupart des structures de promotion culturelle ont leur champ d’action seulement au Burkina-Faso et dans quelques parties en Afrique. C’est pour mettre alors la barre plus haute au profit de tous que LONSILI PRODUCTION installe des stratégies afin d’ouvrir clairement les portes aux artistes et autres acteurs du domaine d’aller découvrir et conquérir le reste du monde. Disons y défendre les couleurs du Burkina-Faso.

Au nombre des projets, Bebeto organise chaque année maintenant un événement dit LE RENDEZ-VOUS DES ARTS ET DE LA CULTURE  à Montréal. La 2e édition aura lieu en novembre prochain. De 06 pays  participants à la 1re édition l’an passé 2017, l’on passera à 12  cette année 2018.

Si le Burkina est reconnu pour son riche patrimoine musical et culturel diversifié, il reste clair que tout est à l’étape embryonnaire puisque  ce n’est pas exploité totalement. Malgré les efforts, le pays demeure derrière les autres. Sur ce point précis, Bebeto se “permet de faire une petite critique“.

« Le secteur est divisé. J’interpelle tout le monde. Il est temps qu’on arrête les clans.  Donnons-nous les mains et faisons les choses ensemble. C’est comme ça que nous allons grandir.  S’il n’y a pas de concurrence dans un domaine, personne n’avance et ne peut connaître sa limite. Naturellement il faut la concurrence pour pouvoir grandir. Mais  concurrent n’est pas ennemie. Si tu détruis ton concurrent, tu ne vas pas progresser. Cultivons la concurrence positive et non négative. En travaillant fort dans la sincérité  tout est possible. Ensemble nous allons réussir toutes les missions », a laissé entendre le Patron de LONSILI PRODUCTION.

Celui-ci prône simplement l’union et la solidarité. Après quelques mois passés au bercail aux côtés de ses frères et sœurs, il repart ” heureux et  reconnaissant”  tout en remerciant le Burkina-Faso pour l’accueil.

Ses remerciements vont également à l’endroit de la presse et de tous les acteurs culturels. Quant au gouvernement, l’ambassadeur de la culture en Amérique du Nord, Lonsili, lui demande de croire  aux acteurs culturels et à la jeunesse.  Pour permettre d’assoir un développement durable, il faudra dégager de véritables politiques artistiques culturelles pour accompagner justement les idées des promoteurs.

FABRICE PARFAIT SAWADOGO

Parfait SAWADOGO

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
28 − 23 =