jeu 22 février 2024

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

spot_img

CINEMA : Zoom sur Mouna N’diaye, l’actrice panafricaine à la 72e édition du festival de cannes.

Née à Paris d’un père sénégalais et d’une mère nigériane, Maïmouna N’Diaye s’installe au Burkina Faso, où elle réside aujourd’hui. Actrice panafricaine de théâtre et de cinéma, elle est désignée membre du jury de la 72e édition du festival de canne ouvert le 14 mai dernier.

À la fois comédienne de théâtre et de cinéma, Maïmouna N’Diaye, arrive dans le mileu cinématographique par une rencontre avec la fille de Djibril Tamsir N’Diane. Avec elle, Maïmouna entame sa vie d’actrice de cinéma avec le tournage d’un film au Sénégal, en Guinée et au Burkina Faso. Tout est donc parti de là et elle ne compte pas s’arrêter en si bon chemin.
En général, les personnages qu’elle interprétait sont, certes, des gens qui avaient des choses à dire, qui défendaient des causes. Toute chose qui lui a donné encore plus l’envie d’exprimer certaines choses dont on ne parle pas beaucoup. Elle a incarné Tou Hema, une avocate dans le film « L’œil du cyclone » du Burkinabè Sékou Traoré, ce qui lui a valu le prix de la meilleure interprétation féminine à la 24e édition du Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou.

Affectueusement appelée Mouna N’diaye, l’actrice démontre toujours son attachement particulière pour le Documentaire. Les thématiques abordées traitent de différents sujets relatifs à la femme en situation un peu difficile. Par exemple redonner le sourire et la confiance à ceux qui avaient perdu tout espoir. Dans ce combat, elle bénéficie d’un accompagnement pour écrire un documentaire titré AGNES. Il s’agit du portrait d’une dame qui a énormément de courage et qui vit sans que son handicape ne soit une fatalité pour elle. Mieux cette brave ira jusqu’à venir en aide à d’autres en difficultés.

De père sénégalais et d’une mère nigériane , Mouna demeure convaincue que les métiers artistiques représentent un énorme outil de développement pour « nos pays ». Ces secteurs dont la peinture, la musique, le cinéma, le théâtre, la mode sont sources d’épanouissement des femmes , des hommes ainsi que des enfants. C’est pourquoi elle ne manque d’encourager les femmes qui s’y lancent.


Avec son esprit d’équipe et sa volonté de travailler avec les autres, la vedette dit toujours entretenir une relation de sympathie avec ses collaborateurs afin de mieux comprendre leur univers et vice versa. Sa biographie indique qu’elle travaille avec de géants du mouvement tels que Jean Rouch, Otar Iosseliani ou encore Michel Ocelot.

Après sa naissance à Paris et des études de théâtre à la Sorbonne nouvelle, elle a passé par les pays comme la Guinée- Conakry, la Côte d’Ivoire et le Sénégal ; avant de s’installer au Burkina Faso, où elle réside actuellement. Elle représente valablement l’Afrique cette année 2019 à la 72e édition du festival de cannes ouvert le 14 mai dernier en qualité de membre de jury.

La Rédaction

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img

Plus d'articles

CINÉMA : « Taafé Vision » présente le fruit du travail du projet « Elles se réalisent »

L’Association "Taafé Vision" a dévoilé une série de films...

Ouagadougou/Bassinko: La culture au cœur du vivre-ensemble des enfants

La cinquième édition du spectacle et cadeau pour enfants...

CINÉMA : La 2e édition du concours « Deux Meilleurs Scénarios de Courts Métrages » lancée

L’Association Cinéma et Développement (ACD) en partenariat avec Film...

Kibidoué Éric Bayala : « L’année 2023 fut très riche, positive en engagement et en activités »

Kibidoué Éric Bayala est un musicien, écrivain et réalisateur...

Vous ne pouvez pas copier le contenu de cette page