Actualités dédicaces musique Musique traditionnelle

MUSIQUE: L’Amazone de la musique traditionnelle burkinabè SIDPAYETE, passe à la sortie de son 7e album

Le jeudi 28 Août fut un jour très important pour l’artiste SIDPAYETE, qui ne cesse de gravir les marches vers la lumières ; en effet, cette amazone est passée à la sortie de son 7e opus intitulé ”SAAG-LII KAMBA”. L’Evènement s’est déroulé à Ouagadougou lors d’une conférence de presse.

Evoluant dans la musique depuis plus de 40 ans, SIDPAYETE, ne cesse de bercer tous les mélomanes burkinabè et étrangère de par sa musique envoutante aux rythmes enivrantes. Artiste engagée, elle fait de la cause de l’éduction de tous, son cheval de bataille. Détentrice de plusieurs distinctions dont celle de la chevalière de l’ordre du mérite en 2002, cette doyenne de la musque malgré son âge, ne perd pas une seul goûte de son talent; la preuve, elle revient sur la scène musicale encore plus déterminée, accompagnée de son nouveau bébé, avec encore plus de colorations, d’innovations et plus d’émotions.

SAAG-LII KAMBA, composé de 4 titres, est un album riche et varié en thématiques et sonorité d’instruments traditionnels. Où l’artiste, en sa qualité de mère, grand-mère aborde tout au long de l’album des thèmes comme l’éducation, l’amour du prochain, la cohésion sociale…elle interpelle fortement la population a plus s’investi sur l’éducation des enfants, futur dirigeants de nos nations.

Plus décidée que jamais, notre amazone musicale compte encore plus s’imposer avec ce nouveau joyau accessible à la somme de 2000f, bien attendu avec l’aide des mélomanes ; qu’elle reconnait comme représentant la clé de sa réussite; déjà habituée des scènes, elle poursuivra sa lancée à l’aide d’une stratégie bien établie par le staff, et avec plus de tonus pour le plaisir de tous. Il faut noter que cette conférence de presse a connu la présence de sa famille et amis, chefs coutumiers, sans oublier Mr Alassane Kiemtoré, maire de Tanghin Dassouri, et de Souleymane Ouédraogo dit Boum Boum venu assister leur mère.

Asmaho ZOUNGRANA 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
26 − 2 =